Dans la même rubrique...

8 août 2019 : N’ayons pas l’alevin triste !

Elle ne pouvait lui échapper...

JPEG - 635.3 ko


Inévitablement, elle m’a fait penser à cette autre dame.

Une lointaine cousine...

Mais si leurs corps gisent ici, qui sait où leurs âmes sont ?

Dans le même registre, voir également :
Décrispons nos mâchoires !
Tout est consumé.
Payons-nous-en une bonne tanche !
Un nom à se faire enterrer dehors.
Les mariés étaient en noir.
La fin des haricots
Impériale !
Les fémurs ont des oreilles.
Ne nous en faisons pas pour si pieux.