Qui repose à Gambais ?

Situé autour de l’église, le cimetière de Gambais bien que non arboré se révèle instructif à découvrir lors d’une exploration des Yvelines, département si fourni en curiosités et richesses funéraires.

JPEG - 523.5 ko


La tombe la plus notable, pourtant peu facile à repérer (presque le long de l’église), abrite une famille de trois artistes :

JPEG - 707.7 ko


Robert DELAUNAY (1885-1941), peintre majeur de la première moitié du XXè siècle. D’abord néo-impressionniste et fauve, il créa sous l’influence du cubisme le simultanéisme fondé sur la loi du contraste simultané des couleurs énoncée par Chevreul et qui avait tant influencé Seurat au point d’être à l’origine du pointillisme, puis l’orphisme qui privilégie la couleur à la ligne afin d’y puiser une dynamique inédite.
Influencé par Kandinsky, ami d’Apollinaire et de Tristan Tzara, proche des surréalistes, il fréquenta avec son épouse toutes les avant-gardes et encouragea les débuts de Nicolas de Staël.



Sonia DELAUNAY (1885-1979), épouse de Robert. Française (grâce à son premier mariage avec le marchand d’art Wilhelm Uhde) d’origine ukrainienne, elle convola en 1910 avec celui dont elle est à jamais indissociable : Nous nous sommes aimés dans l’art comme d’autres couples se sont unis dans la foi, dans le crime, dans l’alcool, dans l’ambition politique. La passion de peindre a été notre lien principal. Veuve, elle ne cessa de se battre pour faire reconnaître l’oeuvre de Robert Delaunay.
Tout à la fois peintre, créatrice de costumes et d’objets (ses robes mais aussi ses voitures sont dites "simultanées"), d’affiches, elle fut la première femme à bénéficier d’une rétrospective de son vivant au musée du Louvre, en 1964. Sa longévité fit d’elle un des ultimes témoins de la révolution artistique du tournant du XXè siècle.

JPEG - 538.6 ko





Charles DELAUNAY (1911-1988), fils de Robert et Sonia. Passionné de jazz, il consacra à cette musique de nombreux ouvrages et co-fonda le Hot Club de France en 1933. Résistant durant l’Occupation, il organisa des concerts avec les plus grands (Dizzy Gillespie, Miles Davis...) et fut le promoteur de Sidney Bechet à partir de 1948.


Je me suis rendu trois fois au cimetière de Gambais et ai eu à chaque visite davantage de mal à déchiffrer leurs identités. Sont-ce mes yeux, l’usure de la pierre ou les deux ?

JPEG - 668.2 ko


Signalons aussi la chapelle funéraire, collée à l’église, de la famille de LABRIFFE, propriétaire du superbe château de Neuville.

JPEG - 561.6 ko


Une stèle rend hommage aux sept membres d’un équipage de la Royal Air Force (six Anglais et un Canadien) abattus à Gambais le 8 juin 1944 en pleine nuit alors qu’ils partaient bombarder des installations ferroviaires à Massy-Palaiseau.

JPEG - 735.4 ko


Dans la partie "moderne" (derrière l’église), on remarque une dalle noire ornée de deux photographies et d’une... coupe de champagne : ici repose, auprès de sa mère, la danseuse, chanteuse et comédienne Liliane MONTEVECCHI (1932-2018).


Parisienne de naissance, elle fut danseuse étoile dans la compagnie de danse de Roland Petit puis triompha à Broadway où débuta sa fabuleuse carrière américaine : Stewart Granger, Jerry Lewis, Elvis Presley, Cyd Charisse furent ses partenaires à Hollywood avant qu’elle ne devienne meneuse de revue à Las Vegas (elle le fut ensuite aux Folies-Bergère).

JPEG - 751.3 ko


Enfin, un triste hasard réunit dans ce même cimetière deux défunts morts à cent cinq ans d’intervalle dans des circonstances tragiques :

d’abord, une femme de 37 ans, Clémentine RABOURDIN, victime de l’affreuse catastrophe de Villepreux-les-Clayes le 18 juin 1910. Ce jour-là, l’omnibus Paris-Dreux, tombé en panne, fut percuté par l’express Paris-Granville dans cette petite gare des Yvelines. Il y eut une vingtaine de morts (le nombre exact est demeuré inconnu) et des dizaines de blessés ;


JPEG - 530.4 ko


ensuite, un jeune homme, Grégory FOSSE (1987-2015), programmateur musical pour la chaîne D17, présent au Bataclan le 13 novembre 2015. Si son épitaphe ne mentionne pas le lieu de son décès, la date demeure gravée dans nos mémoires.

JPEG - 417.9 ko


Horaires (belle amplitude) :
Hiver (pas de dates précisées) : 9h30 - 19h.
Été (pas de dates précisées) : 8h - 21h.

JPEG - 511.1 ko


Dans ce même département des Yvelines, voir aussi :
Qui repose à Boissy-sans-Avoir ?
Qui repose à La Celle-les-Bordes ?
Qui repose à Civry-la-Forêt ?
Qui repose à Guitrancourt ?
Qui repose à Méré ?
Qui repose à Montainville ?
Qui repose à Orvilliers ?
Qui repose à Rolleboise ?