12 septembre 2012 : Honorons Sisteron !

Au cimetière de Sisteron, tout est fait pour aider le visiteur.

À quel spectacle assisteront / Les gens demain, à Sisteron ? disait, sûrement mieux que je ne l’écris de mémoire faute d’avoir retrouvé à temps le texte exact, le délicieux chansonnier Pierre-Jean Vaillard (enterré à Paris, au cimetière Montmartre) dans son monologue Les Tournées où il exalte la vie du saltimbanque qui change chaque jour de ville et de théâtre.

JPEG - 3.5 Mo
Un fléchage bienvenu

Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) est une charmante étape pour le nécrosophe aussi.

JPEG - 1.8 Mo
Le Point information

Qu’on en juge : un cimetière admirablement entretenu, où la sépulture du félibre Paul Arène est signalée mais où surtout le registre de l’ensemble des personnes inhumées est mis à disposition du public dans un petit abri avec tablette pour prendre des notes et de quoi écrire. Le rêve de tout chercheur de tombes !
Quant à la note au public (voir photo) où les responsables locaux prient qu’on les excuse pour d’éventuels oublis, elle témoigne d’un souci rare d’apporter aide et information aux familles en même qu’elle démontre qu’un service précis autant qu’utile n’est pas fatalement dispendieux.

JPEG - 1.1 Mo
La fameuse note au public

Et, imaginant les futures mises à jour du registre, je me répète : Combien de noms nous listerons / Au cimetière de Sisteron...