Qui repose à Thilay ?

JPEG - 2.3 Mo
Cimetière de Thilay


Au-dessus du village, dans un cadre verdoyant (au coeur de la forêt ardennaise, dans la vallée de la Semoy), un chemin isolé mène à ce cimetière qui mérite qu’on franchisse son beau portail de pierre blonde, enrichi du sablier ailé, pour en découvrir les secrets.

La romancière Eva Thomé (1903-1980) en est l’occupante la plus illustre. Native du village, professeur de philosophie, elle fut l’amie d’André Dhôtel à qui elle consacra une étude.

JPEG - 2.7 Mo
Eva Thomé


Dans l’angle, une statue de femme éplorée semblant échappée de la Grèce antique, une lyre à ses pieds, veille le peintre aquarelliste Pierre Plateau (1909-1998).

JPEG - 2.4 Mo
Pierre Plateau


Mentionnons aussi l’industriel Just Doudoux (1883-1937), ainsi que le sergent-aviateur Jean Guiny, mort accidentellement (l’avion où il se trouvait s’écrasa dans le bois de Clamart) en 1953 à l’âge de 22 ans.

J’ai relevé cette épitaphe sur la tombe d’un jeune homme fauché à dix-sept ans :
Tombé en terre
Le grain porte le fruit

Phénomène rare dans un si petit périmètre, de nombreux prénoms surannés ont complété mon glanage : Aglore, Alexisse, Arseline, Emerille (dans la même tombe qu’Aglore, cité plus haut), Eudore, Nephtalie, Orphise, Ovide (directeur d’école à Mézières), Pierronne, Uranie.

Concluons par cette supplique :
Ô dieu lointain
prends en pitié
celui qui est pauvre
et unique

Et, ce sage conseil :
Au revoir, Et sois dans la joie.

Dans le même département, voir aussi :
Charleville-Mézières, cimetière de Mohon
20 octobre 2014 : Arthur Rimbaud, poste restante.