13 juin 2012 : Un célibataire à l’Élysée !

Le 13 juin 1924, Gaston Doumergue devenait Président de la République.

Du 13 juin 1924 au 13 juin 1931, la France se donna pour président le jovial Gaston Doumergue. Si une réelle prospérité économique accompagna son septennat, il ne resta pas dans les mémoires comme l’esprit le plus fin ni le plus brillant orateur qu’ait connu l’Élysée. Il cultivait l’art de se tirer des situations embarrassantes par un sourire apaisant qui laissait croire que les Années folles dureraient toujours. On chantait, sur l’air de Dites-moi ma mère :

Être président,
Mon cher, ce doit être épatant,
Vous rigolez depuis sept ans,
Dans votre bonne gueule,
C’est une position
De garder la Constitution
Surtout quand on a l’impression
Qu’elle se garde toute seule

Dites-moi Doumergue
Qu’y a-t-il donc de si gai
À l’Élysée
Dites-moi Doumergue
Pourquoi riez-vous toujours
La nuit, le jour...

En 1934, alors que la crise avait traversé l’Atlantique et le scandale Stavisky ébranlé la République, on ne riait plus et on rappelait aux affaires celui que tout le pays surnommait "Gastounet" afin de former un gouvernement d’union nationale.

Président à qui on prêtait le goût des hommes plus que des femmes, il ajouta à ses singularités (celle d’être protestant et non catholique comme tous ses prédécesseurs, celle d’être célibataire comme seul Louis-Napoléon Bonaparte avant lui) de se marier douze jours avant de quitter ses fonctions. Il épousa Jeanne Gaussal, professeur au lycée Jules-Ferry et veuve de son état. Ils reposent ensemble au cimetière d’Aigues-Vives (Gard), la commune de naissance du Président.

JPEG - 2.2 Mo


Jeanne Doumergue n’ayant été Première Dame que douze jours, elle n’eut guère le temps d’émettre d’opinion ni de soutenir ou de dénigrer qui que ce soit.