Dans la même rubrique...

22 mai 2017 : Édouard-Alfred Martel, père de la spéléologie.

Voici le communiqué qui m’ a été envoyé hier :

Le dimanche 21 mai à 12 heures, un hommage a été rendu à Édouard-Alfred MARTEL, « Père de la Spéléologie ». Cette manifestation laudative s’est tenue devant la sépulture du grand homme, cimetière de Montmartre, 22e section, 33 chemin Masséna, 75018 Paris. Une plaque a été dévoilée. La petite-nièce d’É-A Martel et son arrière-petit neveu, tous deux membres du Spéléo-club de Paris (l’arrière-petit-neveu venant tout juste d’en être élu président), héritiers les plus directs du « Maître » qui, entre deux cavernes, n’a pas eu le temps de faire d’enfant, étaient présents. Trente-cinq à quarante personnes - tous et toutes spéléologues - l’étaient aussi. Édouard-Alfred MARTEL est injustement méconnu. Ce ne fut pas le premier spéléologue (quoique ; en France…) mais ce fut celui qui, le premier, envisagea cette activité sous l’aspect scientifique, avec prise de mesures, levée de topographie et publications. En 1888, il effectua la traversée de Bramabiau (Gard) et l’on fixe à cette date la naissance de la spéléologie (mot qu’il inventa). En 1889, il découvrit la rivière souterraine de Padirac (Lot) et assura l’exploitation touristique du gouffre jusqu’à sa mort, en 1938. De 1888 à 1914, il monta maintes expéditions, en France, en Slovénie, en Grande Bretagne, en Irlande, en Russie, aux îles Baléares… Après 1918, il voyagea aux États-Unis et en d’autres lieux. Il écrivit beaucoup, mais n’explora plus. D’autres prirent le relais. Nous souhaitons vivement qu’É-A Martel rejoigne au plus vite Bob Siné, Émile Zola, Stendhal, Jacques Offenbach, Vaslav Nijinski, Louis Jouvet, Marcel Jouhandeau, la Dame aux Camélias et tant d’autres, figurant sur la liste des sépultures de personnalités les plus demandées, liste étable par la conservation du cimetière. Mais pour cela, il faudra précisément qu’il soit demandé !

Joignons-nous à cette requête et que les photos ci-dessous, prises ce matin, aident à pérenniser le souvenir d’Édouard-Alfred Martel !

JPEG - 1.9 Mo


JPEG - 2.4 Mo


JPEG - 2.4 Mo


JPEG - 1.6 Mo


Souvenir personnel : visitant, il y a quelques années le gouffre de Padirac où les photos au flash sont naturellement interdites (la chose est répétée sans relâche par les guides), j’eus l’imprudence d’immortaliser le buste de Martel sans me rendre compte que la fonction "flash automatique" de mon appareil était activée. Un magnifique éclair se déclencha, éclairant la trentaine de personnes de notre groupe... Et notre accompagnateur de gueuler de sa voix de stentor : "Mais vous avez rien compris, bon sang ! Je viens de le dire "Pas de flash !". Ça nous fait mal aux yeux ! Vous savez pas ce que c’est que d’être guide, vous !"
À ce confrère lotois, je réitère mes excuses.
En plus, la photo était ratée...

JPEG - 399.5 ko