Carcassonne, cimetière de La Conte.

Un des neuf cimetières de la ville et des plus récents puisqu’ouvert, sous sa forme actuelle, en 1953.
Il doit en fait sa création aux autorités militaires allemandes confrontées à la fin de la Deuxième Guerre mondiale à un manque de place pour inhumer leurs soldats. La Kommandantur réquisitionna le terrain et fit appel à une entreprise locale pour l’aménagement du site. Ce sont donc des combattants nazis qui en furent les premiers locataires avant d’être tous transférés progressivement, le dernier en 1965, dans l’immense (près de 20000 tombes) cimetière militaire allemand de Dagneux, dans le Rhône.
Une chose frappe le visiteur en ce cimetière de La Conte : l’incroyable allée d’entrée, bitumée, qui se donne des airs d’esplanade et s’offre une largeur de boulevard californien.

JPEG - 1.9 Mo


Quant au reste, l’endroit est trop récent pour offrir un patrimoine funéraire digne d’intérêt (la plupart des carrés sont monotones) mais on y rencontre, parmi ses 5200 tombes, un écrivain polémiste et plusieurs traces de la passion des Carcassonnais pour le jeu à XIII...

Fernand ANCELY (1927-2005), maire de Carcassonne de 1981 à 1983.

Jean CAU (1925-1993), journaliste et écrivain, longtemps secrétaire de Jean-Paul Sartre (qu’il avait abordé avec enthousiasme au Flore pour le persuader de l’engager) avant d’obtenir le prix Goncourt 1961 pour La Pitié de Dieu et de publier une quarantaine d’ouvrages, certains sur sa passion de la tauromachie, au ton souvent provocateur, fustigeant la France d’après mai 68. Ami d’Alain Delon, il fut aussi un des scénaristes du film Borsalino. Son article sur les enterrements des indigents dans la France des années 60 avait fait grand bruit (davantage que cet autre publié par Paris-Match où il fustigeait les messieurs venus s’adonner à la drague homosexuelle dans les recoins touffus du Père-Lachaise).

JPEG - 2 Mo


Louis MAZON (1921-1969), joueur de rugby à XIII, représenté chargent ballon en main.

Armande OUSTRIC (+ 1996), dite "TANTINE", la plus célèbre supportrice de l’équipe locale de rugby à XIII. Après la mort accidentelle de son mari, médecin de l’équipe de Carcassonne, en 1979, avait été créé un tournoi pour les équipes de jeunes baptisé "challenge Oustric". Il continue d’être disputé et la sépulture de "Tantine Oustric" d’être fleurie chaque année.

Relevons l’originalité de la sépulture d’un "humaniste" et "libre-penseur", René Petit (1929-1995) :

JPEG - 2 Mo


L’exaltation des exercices physiques :

JPEG - 2 Mo


Parmi les épitaphes, assez nombreuses, la plus poignante :

JPEG - 1.9 Mo


Autre drame, libellé en quatrain :

Une grotte en hauteur,
Des gorges en profondeur
Et un corps pour toujours
Se meurt dans les remous.

Cette dernière, où se manifeste un souffle d’espérance :

JPEG - 2 Mo


Horaires :
du 1er novembre au 31 mars : 8h30 - 18h.
du 1er avril au 31 octobre : 8h30 - 19h.

Adresse :
Avenue du Maréchal-Juin.