Tokyo, zoo d’Ueno.

Une petite curiosité découverte à Tokyo, au zoo d’Ueno, situé dans le célèbre parc du même nom.

Le plus ancien parc zoologique japonais (il a ouvert ses portes en 1882) où vivent (où survivent, pour beaucoup) des milliers d’animaux, s’étend sur 14 hectares et abrite un singulier monument commémoratif : un cénotaphe en souvenir de tous les animaux qui y sont morts.

JPEG - 636.1 ko


Installé en 1975, il remplace un premier mémorial qui avait été érigé en 1931 et se présente sous la forme d’une grande vasque circulaire au centre de laquelle un piédestal supporte une sculpture constituée d’un ruban et d’une chouette de bronze. Le premier symbolise l’amour et la sympathie, la seconde trône en gardienne du souvenir, fidèle à son rôle de psychopompe que lui avait déjà assigné les Grecs de l’Antiquité.
Des fleurs et diverses offrandes témoignent de sa fréquentation.
Toutefois, sa présence n’occulte pas les conditions de vie souvent indignes de ceux à la mémoire de qui il est dédié.

JPEG - 455.2 ko


Adresse :
Ueno-kōen, Taitō-ku.
Porte principale (côté Est) : depuis la gare JR Ueno par la sortie parc, 5 minutes à pied ; ligne JR Yamanote (山手線).
Porte Ikenohata (côté Ouest) : depuis la station Nezu (根津) par la sortie n°2, 5 minutes à pied ; ligne de métro Chiyoda (千代田線).

Horaires :
Du mardi au dimanche : 9h - 17h30.

Entrée payante (de 200 à 600 yens, gratuit pour les moins de 12 ans).

Autres articles sur le Japon :
Tokyo, cimetière du temple Seikyouji.
31 octobre 2019 : Hokusai, si bien planqué à Tokyo.
12 décembre 2019 : Où est Ozu ?