Palmarès du Grand Prix de l’humour noir Xavier-Forneret.

Liste des lauréats depuis 1954.

1954 - Roger RABINIAUX, Un roi fantôme (Seghers)
1955 - Jean DUPERRAY, Harengs frits au sang (Gallimard)
1956 - Ambrose BIERCE, Histoires impossibles (Grasset)
1957 - René de OBALDIA, Fugue à Waterloo (Julliard)
1958 - Léo MALET, Les Nouveaux Mystères de Paris (Fleuve Noir)
1959 - Raymond QUENEAU, Zazie dans le métro (Gallimard)
1960 - François CARADEC, Monsieur Tristecon, chef d’entreprise (Temps mêlés)
1961 - Jacques STERNBERG, L’Employé (Minuit)
1962 - Maurice LELONG, Célébration de l’art mlitaire (Robert Morel)
- Gabrielle MARQUET, Le Sourd-muet (Gallimard)
1963 - André RUELLAN, Manuel du savoir-mourir (Horay)
1964 - Slawomir MROZEK, L’Éléphant (Albin Michel)
1965 - BOILEAU-NARCEJAC, Et mon tout est un homme (Denoël)
1966 - Jean FOUGÈRE, Les Nouveaux Bovidés (Table Ronde)
1967 - Hervé BAZIN, Plumons l’oiseau (Grasset)
1968 - Ange BASTIANI, Le Bréviaire du crime (Solar)
1969 - Yolande PARIS, Une fève et deux étages (Losfeld)
1970 - Jean ANGLADE, Le Point de suspension (Gallimard)
- François VALORBE, Voulez-vous vivre en EPS ? (Bourgois)
1971 - Yak RIVAIS, Le Condottiere (Belfond)
1972 - Joseph JOLIET, J’ai mort (Robert Morel)
1973 - Michel DANSEL, Au Père-Lachaise (Fayard)
1974 - Roland DUBILLARD, pour l’ensemble de son oeuvre.
1975 - Patricia HIGHSMITH, L’Amateur d’escargots (Calmann-Lévy)
1976 - Roald DAHL, La Grande Entourloupe (Gallimard)
1977 - André BLAVIER, Occupe-toi d’homélies (Cheval d’attaque)
1978 - Henri GOUGAUD, Le Grand Partir (Seuil)
1979 - Éric LOSFELD, Endetté comme une mule (Belfond)
1980 - Paul THIERRIN, Buffet froid (Table Ronde)
1981 - Max AUB, Crimes exemplaires (Phébus)
1982 - Daniel APRUZ, Les Pendules de Malac (Calmann-Lévy)
1983 - Maurice RHEIMS, Le Saint Office (Gallimard)
1984 - Alejandro JODOROWSKY, Le Paradis des perroquets (Flammarion)
1985 - Marcel BISIAUX, Mécontes (Horay)
1986 - Tom SHARPE, pour l’ensemble de son oeuvre.
1987 - Maurice ROCHE, Je ne vais pas bien, mais il faut que j’y aille (Seuil)
1988 - Jean GUERRESCHI, Montée en première ligne (Julliard)
1989 - Hugo CLAUS, L’Espadon (de Fallois) et L’Amour du prochain (Maren Sell)
1990 - Pascal SAMAIN, Les Trous de la rue Lartoil (Julliard)
1991 - Jean-Paul DUBOIS, Vous aurez de mes nouvelles (Seuil)
1992 - Georges KOLEBKA, Dépressions sur une partie de la France (Seghers)
1993 - Jean-Baptiste HARANG, Le Contraire du coton (Grasset)
1994 - Non décerné
1995 - Jean-Pierre VERHEGGEN, Ridiculum vitae (La Différence) et pour l’ensemble de son oeuvre.
1996 - Non décerné
1997 - Non décerné (prix unique remis à un spectacle)
1998 - Odile MASSÉ, Tribu (Mercure de France)
1999 - Dominique NOGUEZ, Cadeaux de Noël (Zulma)
2000 - Jean-Marie GOURIO, L’Eau des fleurs (Julliard)
2001 - Franz BARTELT, Les Bottes rouges (Gallimard)
2002 - Gérard MORDILLAT, Madame Gore (Eden)
2003 - Iegor GRAN, O.N.G. ! (P.O.L.)
2004 - Joël EGLOFF, Ce que je fais là, assis par-terre (Rocher)
2005 - Serge JONCOUR, L’Idole (Flammarion)
2006 - Pascal GARNIER, Flux (Zulma)
2007 - Régis JAUFFRET, Microfictions (Gallimard)
2008 - Jean-Bernard POUY, Le Petit Bluff de l’alcootest (La Branche) et pour l’ensemble de son oeuvre.
2009 - André STAS, Entre les poires et les faux mages (Cendres)
2010 - Jacques A. BERTRAND, Les Autres, c’est rien que des sales types (Julliard) et pour l’ensemble de son oeuvre.
2011 - Pierre AUTIN-GRENIER, C’est tous les jours comme ça (Finitude) et pour l’ensemble de son oeuvre.
2012 - Philippe CAUBET et Léa LUND, Le Guide des gens 2012 (Noir sur Blanc).
2013 - Jaime MONTESTRELA, Contes liquides (l’Attente), traduits du portugais par Hervé LE TELLIER.