Bertrand Beyern

Partage

vendredi 25 mai 2012, par Administrator

« Ô poète, tout passe, tout s’évanouit. Il n’y a que les morts qui durent. »

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0